LES DECIBELS ET LA BATTERIE

A quelques dizaines de centimètres de ses cymbales, de sa caisse claire et de ses toms, le batteur est entouré d’éléments bruyants… En plein morceau rock, le niveau sonore qui atteint ses oreilles s’étale entre 100 et 115 décibels.
Chez un individu normal, l’oreille supporte sans dommage un niveau sonore inférieur à 85 décibels. Au-delà, des lésions irréversibles sont susceptibles d’apparaître. Le temps d’exposition tolérable décroit très rapidement.
Si l’on peut écouter 8 heures durant une musique à 85 décibels, il faut se limiter à 4 heures si le niveau sonore est de 88 dB. A 100 dB, le temps d’exposition sans protection est au maximum d’un quart d’heure. Et il n’est que de cinq minutes à 105 DB.
D’autres paramètres aggravent le diagnostic : les sons aigus des cymbales et les bruits soudains sont particulièrement nocifs pour les oreilles.
Pour éviter tout ça, une seule solution… La protection !!!
Des bouchons d’oreilles et des casques anti-bruit atténueront l’intensité sonore qui atteint le tympan, et prolongeront donc directement le temps d’exposition sans risque : chaque palier de 5 dB franchi permet de doubler le temps passé à jouer !
Attention : toutes les gammes de fréquences ne sont pas atténuées uniformément par ces protections auditives. Certains dispositifs diminuent plus les fréquences moyennes que les sons très graves et les très aigus (la différence peut dépasser les 15 dB !). Les bouchons en mousse sont généralement boudés des musiciens car, s’ils protègent très bien, ils restituent un son de mauvaise qualité, du fait de ce filtrage très inégal. Certains bouchons intègrent des filtres passifs qui restituent beaucoup mieux les sons, les meilleurs modèles permettant des atténuations de près de 35 dB.
Quoiqu’il en soit, il vaut mieux privilégier un dispositif confortable et agréable, qui sera porté systématiquement, à un dispositif très efficace porté épisodiquement.
Ôter la protection, ne serait-ce que quelques minutes « pour profiter du son pur », est une bien mauvaise idée. Si l’on a déjà épuisé son oreille 5 minutes à 115 décibels, tout son qui dépassera les 85 décibels est à proscrire, et il faudrait arrêter de jouer jusqu’au lendemain!

ET POUR LA BATTERIE ELECTRONIQUE ?

Même si l’on joue avec une batterie électronique, il faut rester maître du niveau sonore. L’origine du son à beau être « synthétique », le problème reste le même, et les règles d’expositions qui s’imposent au musicien sont identiques. Si, alors qu’on porte un casque, il faut « pousser le son » pour rivaliser avec les autres instruments du groupe, le port des bouchons d’oreilles s’impose… ou, ce qui est beaucoup mieux, toucher deux mots au dilettante en charge de la sonorisation.
Une protection auditive portée en continu qui atténuerait de 35 dB l’intensité des graves et des aigus autoriserait le batteur à jouer 8 heures par jour sans inquiétude pour sa santé auditive.

Pour vous faire faire des protections auditives, visitez le site de notre partenaire : https://www.earbay.fr/